dimanche 17 octobre 2010

Contestataires ? Optez pour l’alter management !



« I wanna be freeeeee ! »

Ce cri primal trop souvent réprimé est l’hallali de l’alter manager.

Certes la bestiole est professionnelle dans la mesure où elle garde en tête le seul et unique intêret de l’entreprise. La différence est surtout dans la manière.

Ainsi, si le système de rémunération de votre boite vous semble injuste, pourquoi ne pas monter un solide argumentaire et le remettre en question auprès des instances concernées quitte à froisser certains nantis ?

Quelques conditions sont néanmoins à respecter avant de révéler ses pensées.
La première étant le fait de posséder un solide réseau. Appuyez-vous sur des sympathisants convaincus du bienfait de vos propositions sur l’avenir de la boite. L’idéal étant préalablement de jouer à fond le carriérisme jusqu’à atteindre un poste stratégique au sommet ou mieux, LE poste ultime de PDG.
De nombreuses personnalités y sont parvenues. J’ai en tête le fondateur de Patagonia, Yvon Chouinard qui a monté son entreprise selon ses croyances les plus profondes. Il compare ainsi le capitalisme à « une tumeur cancéreuse se propageant sans contrôle et détruisant la planète ».
Il milite pour la préservation de l’environnement et ses vêtements sont conçus dans cet esprit.
Ils sont quasiment inusables et ne nécessitent que peu d’entretien, évitant les gaspillages de lessives et autres détachants qui souillent notre planète. Les catalogues sont d’ailleurs imprimés sur du papier recyclé tandis que les locaux sont alimentés en électricités éolienne et solaire
Ses pratiques managériales suivent elles-aussi des courbes atypiques.
Les cadres déambulent en short et la planche de surf n’est jamais loin. Ce système « cool » est pourtant d’une efficacité redoutable dans la mesure où chacun s’implique à 200% car de bon cœur.
L’ambiance est propice à la performance.


Comme le clame avec sagesse Yvon Chouinard, « le plus important est de ne pas savoir si on atteint le sommet mais comment on l’atteint ».

Alors, si vous vous sentez l’âme d’un alter manager, attendez d’intégrer les hautes sphères ou créer un entreprise à votre image, dans l’intérêt du plus grand nombre.
Pour aller plus loin:
un article de l'expansion



Une bible pour les alter managers en herbe:

Réactions :