lundi 5 janvier 2015

En entreprise, la meilleure réponse à la colère est la compassion (et non la sanction)

L’ambiance au travail est tendu ? Les sujets de discorde s’accumulent ? La colère couve…et finit par s’exprimer frontalement ? Comment réagir ?



Une étude a démontré que la meilleure réponse à apporter à la colère n’est pas la sanction, mais la compassion.
Cette étude a aussi démontré un fait important : les meilleures décisions sont prises après cette expression de compassion face à la colère.
L’idée est donc de réagir de telle manière que la personne qui exprime sa colère soit écoutée, comprise (et qu’on en donne tous les signes comme expliqué ici) et que l’échange aboutisse à des solutions concrètes.

Il faut donc retenir que réagir par la sanction est à la fois peu humain et contre-productif.


Peut-on éviter les scènes de colère au sein d’une entreprise ?
Il est difficile d’éviter toutes les scènes de colère dans une entreprise car on ne peut par exemple pas contrôler ce qui se passe dans la vie d’un collaborateur. Il est possible que le foyer de stress soit à la maison.
Dans ce cas, même si l’entreprise remplit tous les besoins de l’employé, le risque que le vase déborde est réel.
En revanche, et c’est une idée recevable, une entreprise peut fournir, via des formations, des outils ou du coaching pour appréhender les sources de stress professionnelles et personnelles. Après tout, c’est au travail que nous passons le plus clair de notre temps.
D’ailleurs, ces outils et cet accompagnement trouveraient leur place au sein des écoles à destination des parents, du corps enseignant et des élèves.
Je vous présente certaines de ces techniques de relaxation ici.
Réactions :