samedi 13 mars 2010

Un moyen de convaincre: l'exemplarité




Roselyne Bachelot vous montrant combien il est simple de se faire vacciner devant une armada de caméras et de micros. Raté !
Nous prônons l’exemplarité pour convaincre. Mais qu’est-ce qui incite l’observateur à reproduire les gestes auxquels il assiste ?


1) L’image renvoyéePeut-on s’identifier à la personne qui montre la voie ?Si non pourquoi ?
Le physique, l’histoire, l’actualité, le charisme.
Bref, l’image reflétée par la personne qui veut vous entrainer à l’imiter est-elle convaincante, crédible ?Exemple tiré de la fiction:
Joe est pompier pyromane. Mais personne n’est au courant pour cette seconde particularité. Ainsi, lorsqu’il apparait à l’écran dans sa combinaison de soldat du feu pour vous expliquer les gestes incontournables pour étouffer un incendie naissant, vous êtes prêts à l’écouter et surtout à suivre ses précieux conseils.Le jour d’après, la presse fait ses grands titres sur ce Dexter du feu en révélant ses méfaits.Vous repensez à ce pompier qui vous dictait la marche à suivre avec son aspect et son ton si « sécurisant » et vous êtes ulcérés.Bien sûr, cela vous donne une leçon quant au fait de ne pas se fier aux apparences et surtout, vous oubliez complètement les conseils promulgués. Mais qui est-il pour donner des conseils, ce malfrat !Et pourtant, techniquement, n’est-il pas le plus grand spécialiste du feu ?

Cette anecdote met en évidence les thèmes que nous avons évoqués en introduction et appuie sur le fait que l’image renvoyée est certes importante mais pas suffisante.Pour que l’exemplarité soit efficace, il faut d’abord être crédible.Et la crédibilité s’acquiert en légitimant nos mots et nos gestes :
« Je vous montre comment faire parce que j’ai de l’expérience et que je travaille dans ce domaine depuis longtemps »

2) les bienfaits :
Vous souhaitez entrainer les gens dans votre sillage ? Démontrez-leur que ce que vous faites a eu des impacts positifs sur votre vie personnelle ou professionnelle. Si vous m’imitez, vous en tirerez de nombreux avantages.

3) Ne commettez pas d’erreur de conduite :
Ne défendez pas une idée aujourd’hui et 1 an plus tard une autre. Ou bien, expliquez pour quelle raison vous avez changé d’approche. Votre première vision s’est soldée par un échec. Vous avez rectifiée le tir.
C’est tout à votre honneur et votre argumentaire est convaincant parce que logique.Les stars sont les parfaits réceptacles de l’exemplarité.
Les tabloïds et les films dans lesquels ils jouent (des rôles) vous incitent à les imiter lorsqu’ils interprètent des personnages crédibles. Les publicitaires l’ont bien compris. Telle actrice se maquille avec une marque célèbre, tel acteur se délecte d’un café en capsule.
Alors, convaincu ?
Ah oui, si vous êtes un jeune manager. Formez-vous auprès de ceux qui savent avant de distiller vos précieux conseils.
Bien sûr, vous pouvez aussi mettre en avant votre supériorité hiérarchique pour imposer les décisions. Oui, mais pour combien de temps ? Ah, vous êtes un manager de transition ?
Autres sujets:
Et si vous inventiez votre futur job?
Un salarié ça se respecte

Réactions :