dimanche 20 décembre 2009

Savoir communiquer : réponse à vos questions

Tout d’abord, merci à ceux qui ont participé à l’enrichissement de ce dossier spécial « communication ». Si vous ne l'avez pas lu cliquez ici.
Voici une synthèse des différentes questions que vous vous posez :

« Faut-il employer du vocabulaire recherché pour donner une apparence d’érudition et de maîtrise à un exposé oral ? »
Non. Le but d’une intervention orale est une parfaite compréhension entre les parties. Il est donc indispensable d’être précis et simple dans la forme comme dans le contenu.
De plus, les termes alambiqués risquent de rebuter une certaine catégorie d’auditeurs qui ne vous écoutera plus et vous vous priverez d’échanges prometteurs et peut-être même de l’idée révolutionnaire qui vous ferait gagner un temps énorme et des parts de marché !
Soyez donc accessible et donnez l’illusion de la spontanéité. Une communication réussie est avant tout fluide.

« Plutôt que des mots sur un paperboard, peut-on utiliser des images dans un powerpoint ? »

Oui, mais avec une certaine méthode.
Une image vaut mille mots, c’est évident. Le seul problème, c’est qu’une photo ou une image trop détaillée réduit le champ de réflexion en focalisant l’imagination sur une route balisée.
Il est donc préférable d’utiliser des symboles suffisamment génériques pour stimuler la curiosité et l’astuce de vos interlocuteurs.
Bien sûr, vous pouvez semer des petits cailloux si vous souhaitez amener l’auditoire sur votre conclusion. Pour cela, agencez les diverses images en fonction d’une certaine logique.
Le puzzle est plus facile à reconstituer si on vous donne les pièces dans l’ordre !
A noter qu’il m’arrive d’utiliser des objets ou des pièces de légo pour illustrer mes propos. Je les laisse en libre manipulation et des idées naissent avec cette base de réflexion qui évoque une sorte de régression à tous les participants. Un retour à des gestes et des pensées prosaïques et pures. Un exercice mental propice à l’élaboration d’idées fameuses.


« Comment progresser rapidement dans l’art de communiquer ? »

La première étape du succès est d’avoir confiance en soi. Pour cela, il faut s’entraîner le plus souvent possible et imiter ceux qui excellent dans cet art de communiquer des idées et de faire naître l’émotion chez leurs interlocuteurs.
Le meilleur exemple d’orateurs des temps modernes est le comique.
Observez attentivement le jeu de Gad Elmaleh sur scène. Sa manière de fixer le public, de ponctuer ses répliques, d’établir une complicité en exposant des morceaux de sa vie (même s’ils sont créés de toutes pièces). C’est magique !
D’ailleurs, en dehors de cette performance, retenez aussi que vous pouvez user de traits d’humour au cours de vos interventions, parcimonieusement.

Réactions :