jeudi 30 janvier 2014

La réforme des retraites version 2014.


Le texte de la réforme des retraites a été publié le 21 janvier 2014 au Journal officiel.

Cette nouvelle réforme a pour ambition de récupérer jusqu’à sept milliards d’euros en usant de mesures diverses.

Panorama de la loi :
Parmi les nouveautés entérinées, la réforme prévoit un allongement de la durée de cotisation : un  trimestre tous les trois ans pour atteindre 43 ans (soit 172 trimestres) en 2035 .
A ce jour, l’âge légal de départ à la retraite reste fixé à 62 ans.
Pour partir en retraite, il faudra être en mesure de valider :
- 167 trimestres (41 ans et 3 trimestres), pour les assurés nés entre le 1er janvier 1958 et le 31 décembre 1960
- 168 trimestres (42 ans), pour les assurés nés entre le 1er janvier 1961 et le 31 décembre 1963
- 169 trimestres (42 ans et 1 trimestre), pour les assurés nés entre le 1er janvier 1964 et le 31 décembre 1966
- 170 trimestres (42 ans et 2 trimestres), pour les assurés nés entre le 1er janvier 1967 et le 31 décembre 1969
- 171 trimestres (42 ans et 3 trimestres), pour les assurés nés entre le 1er janvier 1970 et le 31 décembre 1972
- 172 trimestres (43 ans), pour les assurés nés à partir du 1er janvier 1973

La loi crée également un compte personnel de prévention de la pénibilité. Ce dernier doit  permettre aux salariés exerçant un métier considéré comme pénible de se reconvertir ou de partir plus tôt à la retraite en prenant en compte les périodes d’exposition à un ou plusieurs facteurs de pénibilité et les droits acquis à ce titre.
 Le compte pourra être utilisé pour :
une action de formation professionnelle
un passage à temps partiel sans baisse de rémunération
un départ anticipé à la retraite

Sont également prévues :
- la revalorisation des pensions le 1er octobre à la place du 1er avril actuellement
- la prise en compte des périodes d’apprentissage 
- la mise en place pour les exploitants agricoles d’une garantie de pension équivalente à 75% du Smic, d’ici à 2017
- une hausse des cotisations vieillesse salariales et patronales de  + 0,15 point en 2014 puis + 0,05 point par an jusqu’en 2017
- la prise en compte intégrale des périodes de congé maternité 
- une nouvelle validation du  trimestre pour lequel il suffira d’avoir perçu l’équivalent de 150 fois le Smic horaire dans l’année au lieu de 200 fois actuellement
- la prise en compte  des périodes de formation professionnelle des chômeurs 
- la révision des conditions de départ en retraite anticipée pour les personnes en situation de handicap

Pour faire le point sur votre retraite, une seule adresse :
L’assurance-retraite

Pour en savoir plus sur la réforme, consultez les sources officielles :
Légifrance

Vie-publique.fr

Site gouvernemental sur la réforme
http://www.social-sante.gouv.fr/reforme-des-retraites,2780/

Par Sandrine Virbel
Retrouvez Sandrine sur Twitter.
Réactions :