mardi 28 janvier 2014

SEPA, « sepa » encore fait ? Mais qu’attendez-vous ?

Les opérations de prélèvements et de virements bancaires passent à une nouvelle norme dès le 1er février 2014.

Les références bancaires que nous communiquons aujourd’huisont au format RIB (Relevé d’Identité Bancaire).

Cet ancien format est remplacé par le format IBAN.

Si vous ne savez pas en quoi consiste cet IBAN, regardez sur l’un de vos RIB, vous le trouverez aisément…

Ce changement est annoncé depuis  mars 2012, période à laquelle  le règlement européen (nommé aussi « règlement end-date ») a annoncé officiellement la fin des moyens de paiement nationaux au profit de la mise en place de nouveaux instruments de paiement dont les normes et standard de fonctionnement ont été définis au niveau européen.

Il s’agit de la norme SEPA (Single Euro Payments Area). Son objectif est de créer un éventail unique de moyens de paiement en euros qui soit ainsi  commun à l'ensemble des pays européens.

 

A quelques jours de l’entrée en vigueur de la SEPA,  les dernières études annoncent que 56% des dirigeants de PME n'en ont jamais entendu parler et sont donc absolument dans l’impossibilité de faire face à ce changement qui va impacter leur flux financier !

L’enjeu est de taille, car à la date du 1er février 2014, ce sont toutes  les opérations (factures, virement de salaires…) non conformes à la nouvelle norme qui seront rejetées.

Devant le risque certain que cela entraîne, la Commission Européenne a proposé le 9 janvier dernier un amendement au règlement end-date.

Celui-ci  instaure une période transitoire de 6 mois pendant laquelle les paiements qui ne seront pas au format SEPA pourront encore être acceptés.

 

Employeurs, si vous ne vous êtes pas encore souciés de la migration de vos opérations bancaires vers la norme SEPA, il vous reste moins de 6 mois pour vous en préoccuper !


Par Sandrine Virbel.


Réactions :