vendredi 28 décembre 2012

Le micromanagement est-il nécessaire?

Le micro management ? Qu’est donc ce terme barbare ?
Débutons notre analyse par une petite vidéo (en anglais).
Vous l’aurez compris, le micro management est un style de management qui consiste à « observer et contrôler étroitement le travail de ses subordonnés ou employés » (dixit wikipedia).
Le micro management est aux antipodes de toute notion de délégation. Chaque ordre est asséné et rigoureusement contrôlé dans la forme comme dans le fond. En réalité, le micro manager a un désir intense de structurer son environnement selon sa seule et unique vision. La simple idée d’initiative personnelle d’un de ses subalternes le terrorise. Il tue d’ailleurs toute velléité sous une avalanche de procédures et d’alertes en exploitant des indicateurs dont le sens premier est détourné.
Chaque fait est critiqué et le recours aux menaces est fréquent encourageant une politique de la terreur.
Le climat social au sein d’une équipe dirigée par un tel être est exécrable et l’ambiance explosive.
Bien entendu, on parle volontiers d’avilissement dans ce schéma de management tyrannique.
Bref le micro management n’est absolument pas constructif tant la pression instillée est anti productive. Il n’y a aucune notion de respect de l’individu et de liberté.
J’attire donc votre attention sur les impacts de tout ou partie de ce mode de fonctionnement. Certains nouveaux managers auraient tendance à compenser un manque d’expérience par des méthodes similaires au détriment de l’épanouissement de leurs employés.
Pour aller plus loin sur le sujet, je vous laisse découvrir et commenter cet article de forbes.com: Parfois le micro management est bon et nécessaire (en anglais).

Vous connaissez maintenant ma position sur le sujet.
Autres sujets sur ce blog:

Réactions :