jeudi 27 décembre 2012

Etes-vous suffisamment ambitieux ?



Voici la traduction (et la légère adaptation) d’un article paru sur le site de Fast Company.com .
Vous vous dites ambitieux ? Mais qu’en est-il en réalité ? Les mots sont aisés à proférer mais quels actes les appuient ? Que faites-vous pour prouver votre ambition ?
Par les temps qui courent, « ambition » est un mot « sale ». Les ambitieux sont considérés comme égoïstes ou irréalistes. N’entend-on pas « ce projet est vraiment ambitieux non ? » en signifiant que l’entreprise est vouée à l’échec ?
Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi. Il y a 500 ans à Florence, le poète spécialiste de la Renaissance James Fenton rappelle que les artistes n’hésitaient pas à clamer leurs ambitions.
« I take these stories about artists, from Baldinucci and Vasari, because they date from a period when it appears that one could acknowledge straightforwardly motives of which we would today be obscurely ashamed. Verocchio observes that there is much to be gained in the field of sculpture, so he becomes a sculptor, and when he feels he has won the honour that is going, he turns to painting with the same motive, but when he sees his way blocked by Leonardo he turns back to sculpture again.”
The strength of Poetry by James Fenton
Pendant la Renaissance à Florence, il n’y avait donc aucune honte à chercher la gloire en tant qu’artiste. L’effort pour atteindre cet état de grâce était salué et loué. On parlait de « noble ambition ».
L’envers du décor est cependant moins reluisant. Les artistes étaient ainsi au centre des pires rivalités et de savants jeux de médisances.
Malgré tout, nous autres contemporains avons commis une erreur en étouffant toute expression d’ambition. Car si vous ne reconnaissez pas votre ambition, vous risquez de ne rien tenter et ainsi passer à côté de votre réussite.
Maintenant, avouons que l’ambition souffre de l’image négative perpétuée par des personnages qui n’y ont vu qu’intérêt personnel. Sexe, pouvoir et argent évidemment.
Pourtant, l’ambition n’est pas que cela. Vous pouvez être ambitieux au bénéfice du plus grand nombre. On évoque alors la « noble ambition ». Celle-ci, par la beauté de sa cause, vous poussera à travailler du et vous dépasser sans cesse. Ainsi, inutile de taire votre volonté de réussir. Vous n’avez plus à avoir honte. Admettez-la et saisissez toutes les opportunités d’atteindre votre but.

Article original : are you ambitious enough

Dans la même lignée sur ce blog: comment déclencher sa chance?
Et ne soyez pas obnubilés par ce magnifique roman de Tom Wolfe où il est justement question du mauvais côté de l'ambition.


Par James Fenton:
School Of Genius: A History Of The Royal Academy Of Arts
Réactions :