dimanche 17 novembre 2013

Témoignage : Une journée dans la vie d'une RH


"Je suis responsable ressources humaines  dans un groupe du secteur des services en entreprise qui compte 3 500 personnes.  Essentiellement présente en région Ile de France, l’activité se répartit sur 3 grands pôles géographiques distants les uns des autres. 
Mon rôle est de faire le lien entre 3 services des ressources humaines, apporter mon expertise aux dirigeants,  développer des actions et une unité au niveau du groupe.
Suivez-moi dans une journée…

A peine levée, je commence par  consulter ma veille sociale : journal TV sur France 2, BFM TV… je m’informe sur les dernières péripéties du monde et notamment sur  les sujets concernant la société, l’emploi, l’actualité législative, la politique, l’économie.
Sur mon ordinateur, je parcours les newsletters RH auxquelles je suis inscrite à titre personnel. Toute information me semblant importante ou utile est transférée sur mon mail professionnel.
Sécurité du travail, management, développement durable,  aspects juridiques, formation, rémunération…  je me tiens informée de tout ce qui peut impacter l’entreprise. La veille revêt une importance capitale dans les RH tant les choses vont vite et peuvent avoir des impacts non négligeables !
J’arrive à mon bureau vers 9h/9h30 selon que les transports en commun auront été cléments avec moi.
Je commence par saluer les équipes présentes avant toute autre chose. Puis je me sers un café que je vais siroter devant mon PC portable où je consulte les mails arrivés depuis hier soir.
J’épluche les demandes, je trie les nouvelles infos selon leur degré de pertinence, je suis une adepte de la lutte contre l’infobésité et je prends garde à ne pas être noyée sous trop d’informations…
Je jette un œil sur mon agenda, aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec les instances représentatives pour la réunion mensuelle du Comité d’Entreprise et des délégués du personnel.
Je relis les documents à transmettre et l’ordre du jour  et je me rends en salle de réunion.
Il est 10h30, je préside les deux instances. J’explique, je dialogue avec les élus, je réponds aux questions, je note les objections… un travail conjoint  et sincère avec les partenaires sociaux me semble indispensable pour préserver le climat social. Ce qui n’exclut pas la passion des uns ou des autres lors de négociation !

A l’issue de la réunion, je croise le directeur du pôle qui me touche deux mots d’un problème épineux qu’il rencontre avec l’un de ses collaborateurs. Nous prenons date pour en parler au calme, je n’aime pas prendre des décisions ou conseiller au détour d’un couloir.

Enfin installée derrière mon bureau, le téléphone sonne. Le  directeur d’un autre pôle me pose une question d’ordre juridique. Je lui réponds instantanément mais, au vu de la complexité de son problème, je lui propose d’approfondir le sujet en effectuant quelques recherches dans les jurisprudences…
Je consulte ma boîte mail, j’attends la confirmation de ma participation à une rencontre externe sur la prévention et la sécurité au travail. Ouf, elle est arrivée, je peux bloquer la date sur mon emploi du temps !
Une collaboratrice du service RH vient me demande conseil, un de nos salarié a commis une indélicatesse lors d’une prestation chez un client. Procédure à appliquer, mesure conservatoire, il ne faut pas se tromper. 
13h !! J’ai faim !
J’avale un plat amené de mon domicile ou un sandwich acheté à l’extérieur puis je m’octroi 30 minutes de marche à l’air libre.
Déconnection mentale bienvenue !
14h00, on reprend.
Je consacre 1 heure à la rédaction de l’une des parties du guide pratique destiné à nos salariés qui vont devenir tuteurs de jeunes en alternance. Silence, je me concentre…
Quelques lettres atterrissent sur mon bureau, un salarié conteste son départ de l’entreprise, un autre demande une formation technique. La troisième lettre émane de la DIRECCTE qui désire l’envoi de document complémentaire avant d’enregistrer l’accord de génération conclu pour le groupe.
C’est une urgence, je lâche tout réunir les documents ou contacter les personnes qui les détiennent.
La réponse doit être envoyée dans le délai le plus court possible. Vive les scans et les mails qui facilitent l’acheminement des précieux documents !
Demain, j’ai un rendez-vous de travail dans l’un des pôles d’exploitation pour préparer plusieurs points forts de la politique RH avec l’un des directeurs, je réunis les éléments indispensables dans ma sacoche et/ou dans mon disque dur portable, véritable centre névralgique de mon activité. Tout y est, il contient ma bibliothèque RH de travail !

Les bureaux commencent à se vider. Je m’offre une pause thé, c’est l’un de mes rituels qui rythment les journées. J’échange avec quelques collègues, j’aime ces instants où nous discutons de tout et de rien ou de dossiers. Ils servent aussi à sentir comment vont les gens, si tout va bien.
Mon téléphone sonne, je retourne à mon bureau, on tente de me vendre des solutions RH… non merci, désolée, j’ai tout ce qu’il me faut !
L’un de nos avocats me contacte sur une affaire qui passe bientôt en jugement,  nous réfléchissons sur la situation, je pèse le pour et le contre et je donne les ordres de la société pour régler le litige.
Je jette un coup d’œil par la fenêtre de mon bureau, la nuit est tombée depuis un moment, nous ne sommes plus que trois dans les locaux.
J’apprécie ce moment où tout se relâche et s’apaise. C’est un temps propice pour préparer les actions futures. Je réfléchis, je prends des notes, les projets s’ébauchent. En entrant dans ce groupe, j’ai décidé de relever un challenge fort : celui de donner une unité RH à des entités très différentes et à propulser les pratiques dans la sphère de l’expertise pointue.


Une dernière consultation des mails, tout va bien, je peux plier bagage…"

Retrouvez Sandrine sur son blog pro, sur Twitter et sur Livemanagement.fr


Réactions :