jeudi 26 septembre 2013

Jack Welch, conseil No 4 : " Affrontez la réalité "


Nous continuons à décortiquer les conseils de Jack Welch à propos du Leadership.
Le 4eme conseil est l'un de mes préférés.

"Affrontez la réalité"

C'est un conseil à la frontière entre l'approche personnelle et professionnelle.
Jack prône le fait de ne pas se raconter d'histoires. De faire preuve de réalisme et de prendre des décisions sans attendre.

C'est ce qu'il a fait en lançant une véritable révolution au sein de l'organisation de General Electric. Il était persuadé que l'entreprise, malgré sa position avantageuse, était gangrénée et nécessitait un nettoyage en profondeur.
Nous avons, dans le conseil précèdent, évoqué son action pour lutter contre l'inertie de la bureaucratie mais ses initiatives ne sont pas arrêtées à cela.
Il céda par exemple plus de 100 activités qui ne fonctionnaient pas correctement, allégeant de150 000 personnes les effectifs de G.E.

Méthode : Comment affronter la réalité ?

Beaucoup de dirigeants et de cadres se bercent d'illusions dans une entreprise. Parfois par auto-protection, pour sauver leurs primes et défendre leur travail, parfois par facilité, "c'est comme ça depuis des années, pourquoi changer?", parfois par ignorance sincère, " ha bon, les résultats sont décalés par rapport à nos concurrents ? ".

  • La prise de conscience :  
Afin de voir clairement la réalité, adoptez un œil neuf. Regardez sans aucune émotion la situation et notez les choses qui ne fonctionnent pas. N'hésitez pas à solliciter des avis extérieurs et à vous inspirer de la concurrence ( via des benchmarks ou des revues de presse sur leur actualité). Prenez donc un point de vue objectif.

  • Chassez les faux scénarios
Chassez l'idée selon laquelle tout finira par s'arranger.
La vérité est dans l'action et dans la résolutions des problèmes.
Ne procrastinez pas. C'est le moment présent qui compte et il ne sert à rien de différer votre (ré)action. Soyez pragmatique et pro-actif. On ne résout rien en ne faisant que penser.

  • Le plan B :
Pour élaborer un plan B et l'appliquer, il faut nécessairement avoir un plan A !
Afin de dicter vos décisions et vos actions, listez plusieurs alternatives concrètes pour agir.
Prévoyez au moins 2 scénarios par situation à résoudre. Ceci vous évitera de rester bloquer en cas d'inefficacité de l'un.
Ne perdez pas la notion d'action autour de ces scénarios.


Mon avis :
Un conseil basique et pourtant tellement puissant !
Au royaume des statisticiens purs, les pragmatiques sont rois.
J'ai connu une situation où un directeur marketing ne cessait de justifier ses mauvais résultats et évoquait la fatalité avant de prendre des décisions ridicules sous la pression de sa hiérarchie qui statufiait sur de l'interprétation pure et dure de statistiques incomplètes, erronées ou ne tenant pas (ou ma)l compte de la concurrence et du marché.
On fait dire ce que l'on veut aux chiffres...
Le maitre-mot est donc "réalisme". Agissez et entrainez dans votre sillage les pragmatiques qui ont cerné la problématique depuis longtemps.
Cassez les frontières du conformisme et mettez en place des mesures concrètes à effet immédiat.
Retroussez les manches et ne vous racontez plus d'histoire.

Retrouvez le lien vers tous les conseils de Jack Welch ici .

Réactions :