vendredi 13 septembre 2013

Réussir sa présentation en public : La préparation


Après l'introduction, passons à la préparation de votre intervention :


Il suffit de quelques secondes à tout individu normalement constitué pour se confectionner une "première impression" qu'il est difficile ensuite de modifier.

Pour une présentation, ces quelques secondes se changent en 5 minutes. 5 minutes pendant lesquelles votre auditoire va décider si vous êtes suffisamment intéressant ou pas.
Il n'y a donc pas de temps à perdre. La réussite d'une présentation débute dès la première seconde...et même avant.

Avant ?

Une présentation est un dialogue entre un intervenant, qui occupe l'essentiel du temps de parole, et des participants, qui écoutent, somnolent ou...participent de différentes manières en fonction de la qualité de l'orateur.
L'orateur, ou participant, se doit d'être attentif aux effets de ses mots sur les participants. Il en va du rythme de l'intervention. Nous y reviendrons. Avant cela, revenons sur cette période charnière qui précède une présentation.

Voici mon retroplanning avant une présentation.

J-14 : Construction de la présentation et recherche de renseignement sur les participants.
Je prépare également le trajet pour me rendre sur place par une édition ou en programmant le lieu en favori sur le GPS de mon iPhone.

J-7 : Je termine ma présentation et détermine un timing précis par slide en fonction du temps imparti. Chronomètre à la main.
Je prévois 2 scénarios : un court, un long en notant les slides d'une importance secondaire que je n'hésiterai pas à supprimer le cas échéant. 
J'identifie les slides qui feront l'objet d'un échange ou de questions et je liste les questions possibles ainsi que les réponses afin de ne pas avoir à improviser.

De J-7 à J-2 : Je consacre 20 minutes par jour à répéter. Parfois en me filmant avec la camera faciale de l'iPhone ou grâce à une camera numérique sur trépied. Ce regard extérieur que confère cet exercice permet de travailler la gestuelle et le ton de voix. Cela est aussi une solution pour se faire une idée de ce que vont observer les participants.

J-1 : Je me déplace pour découvrir les lieux, la configuration des tables et des chaises. Je teste l'acoustique en diffusant ma voix aux quatre coins de la salle. Je prends mes marques. Je repère les endroits où je vais pouvoir m'arrêter pour regarder les intervenants. 

Le soir, je choisis ma tenue afin de ne pas être "décalé" et créer un fossé dès le début en paraissant inabordable.

Jour J, H-2 : Je suis sur place. Le matériel est branché (et j'ai prévu une solution de secours en terme de projection et de stockage de la présentation).

H-1 : je me prépare à accueillir les participants sur lesquels je me suis préalablement renseigné.
Je serre la main à chaque participant (une poignée ferme), les regarde dans les yeux et souris franchement. Je glisse une question ou une remarque à propos d'une information collectée plus haut. Ces micro-dialogues tissent du lien. Ils créent des similitudes. Vous devez vous comporter et vous habiller comme eux.
J'observe discrètement les interactions qu'ils ont entre eux afin d'identifier les "extravertis". Ils se comportent avec aisance et parlent généralement plus fort que la moyenne. Ils aiment attirer l'attention sur eux. Ils peuvent aussi, par malice, saboter une réunion et discréditer un orateur. Il est donc vital d'anticiper et de prévoir quelques répliques empreintes d'humour pour les remettre à leur place sans les blesser.

Heure H : Tout le monde est en place. Le show peut commencer.

On continue :

Réussir sa présentation : Les 5 premières minutes....


Réactions :