mercredi 23 octobre 2013

C’est décidé ! Je fais un entretien de départ

Goodbye 2012

« Ce n’est qu’un au revoir, mon frère… »
On connait l’entretien d’embauche, l’entretien d’évaluation, l’entretien de seconde partie de carrière…mais on connait assez peu l’entretien de départ.
Pourtant, la pratique de cet entretien gagnerait à se généraliser dans notre société  mouvante où tout fonctionne de plus en plus sur le principe du réseau.
Regardez Monsieur Jepars, votre collaborateur qui vous quitte aujourd’hui.
Il a réuni ses effets, il passe de bureau en bureau pour saluer ses collègues. Il va bientôt passer la porte de votre bureau.
Allez-vous lui souhaiter une bonne continuation, le gratifier d’une poignée de main et basta ?
Ce pourrait bien être une erreur…
Après tout, il part en dehors de tout conflit majeur qui crisperait les échanges et vous ferait oublier un minimum d’attention. Vous étiez son manager ici, dans cette entreprise,  mais demain ?
Oui ! Demain ? Qu’en sera-t-il ?
Le monde étant petit, pouvez-vous assurer, une main posée sur le cœur et l’étendard de votre société dans l’autre que jamais, non, jamais vous ne reverrez Monsieur Jepars ?
Et si Monsieur Jepars ressurgissait un jour sous les traits d’un fournisseur, un client, un concurrent, un partenaire ou même un supérieur hiérarchique ? Vous esquissez une moue dubitative ? L’auteure de ses lignes à quitter une entreprise en tant que chargée de missions pour être rappelée quelques années plus tard et se voir confier un poste de DRH… et est donc devenue la directrice de ses anciens collègues !
Vous l’aurez compris, dans notre monde de réseau et d’éternel manège, la rupture nette avec une entreprise devient de moins en moins définitive. Mieux vaut rester en bon terme autant que faire se peut car nombre de professionnels se retrouvent sur le même terrain d’exercice…
Regardez mieux ce brave Monsieur Jepars… et si il pouvait vous favoriser l’entrée chez un nouveau client, vous recommander pour une nouvelle mission, vous mettre en relation avec un décideur qui fera la différence ? … charge à vous de lui rendre le service en retour dès que l’occasion se présentera car une des règles d’or de la bonne collaboration est le principe de l’échange mutuel de bons procédés.
Voilà, nous y sommes ! Monsieur Jepars vient de pénétrer dans votre bureau, vous lui proposez de s’asseoir un instant pour échanger avec vous.
Prenez le temps  de lui parler de votre collaboration, de ce que vous en retenez, ce que vous avez apprécié pendant cette période. Il vous a permis de jauger ses qualités professionnelles et humaines, évoquez-les sincèrement sans en faire trop, bien sûr !
Discutez de ses projets, de ses perspectives, de vos projets également.
Proposez-lui de rester en contact et échangez vos adresses, à l’occasion, vous pourriez déjeuner ensemble, n’est-ce pas ?
Faites suivre cet échange de faits, nourrissez la relation en prenant régulièrement de ses nouvelles par un appel téléphonique, un mail.
Nous sommes de plus en plus interdépendants et en prendre conscience vous amènera à considérer vos relations -y compris professionnels – d’un œil plus humain.

Une bonne nouvelle, non ?


Chronique rédigée par Sandrine.
Retrouvez Sandrine sur son blog : Le calepin RH de Sandrine.

Et sur twitter:


Réactions :